AVANT, PENDANT ET APRÈS
LA CHIMIO


En plus de vivre une épreuve parfois difficile, les traitements de chimiothérapie ont souvent comme impact la perte totale ou partielle de la chevelure. Vous trouverez ici quelques trucs et astuces afin de vous préparer à une telle éventualité.
L’activité des glandes sébacées et des papilles est fortement diminuée chez les personnes qui suivent des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Afin que les papilles ne se recroquevillent pas, il faut favoriser l’activité de ces glandes, empêchant ainsi l’affinement des cheveux.




AVANT

le début de la chimiothérapie

  • Prendre des photos de votre chevelure, si vous avez l’intention de porter une prothèse capillaire (perruque), car celles-ci serviront à trouver une prothèse similaire à votre chevelure naturelle;
  • Si vous portez les cheveux longs, nous vous conseillons d’en raccourcir graduellement la longueur, afin de diminuer le choc dû à une perte complète;
  • Vous pourriez vous procurer de manière préventive un ou deux bonnets en bambou (ou conçus dans un autre matériel) pour la conservation de la chaleur, car 45 % de celle-ci se perd par le cuir chevelu;
  • Si souhaité, prévoir l’achat d’une prothèse capillaire en prenant le temps d’essayer plusieurs modèles, puis faire le choix d’une couleur;
  • Ne jamais raser les cheveux trop près de la peau, car cela peut causer de l’inflammation;
  • Se procurer un shampoing pour continuer à nourrir le bulbe du cheveu avant et pendant la chimiothérapie est un choix judicieux;
  • Prévoir un savon doux pour la peau sans résidu, comme par exemple le « Gel douche protecteur Bioplant » est également une bonne idée.

PENDANT

la chimiothérapie

  • Même sans cheveux, il faut continuer de laver le cuir chevelu aux deux jours afin de garder le bulbe en santé. « L’ensemble Bien-Être » de Térapo Médik regroupe des produits de qualité qui sont excellents pour ce faire;
  • Pendant les traitements de chimiothérapie, il est conseillé de poursuivre l’hydratation de la peau du cuir chevelu avec une crème sans sulfate pour ne pas l’agresser;
  • Si vous ressentez de la douleur au niveau du cuir chevelu, il est possible de le pincer entre le pouce et l’index afin d’expulser le cheveu dans l’entonnoir folliculaire, ce qui soulagera grandement la douleur;
  • Il est possible que des ajustements doivent être faits au niveau de la prothèse capillaire (rétrécissement du bonnet de la prothèse, ajustement de la coupe sur l’épaisseur, etc.) Ceux-ci sont parfois inclus avec l’achat, mais sinon, il faut prévoir des frais de spécialistes.

APRÈS

les traitements

  • Un soin en cabine, 30 jours après la fin des traitements peut redonner la souplesse au cuir chevelu et stimulera la repousse des cheveux à l’aide d’acides aminés et de vitamines;
  • Ne faire aucune coloration capillaire avant six mois, ou selon l’avis du médecin;
  • Il est possible qu’un changement se produise au niveau de votre chevelure : plus rêche, frisée, moins de densité sur le dessus de la tête, etc. Si tel est le cas, consulter un spécialiste en trichologie peut aider grandement;
  • Brosser vos cheveux avec une brosse de poils de sanglier activera et nettoiera les résidus du cuir chevelu.

Quelques informations complémentaires


Brosse en poils de sanglier

Cette brosse est composée de fibres naturelles qui absorbent les impuretés du cuir chevelu, soit les squames et le sébum. La brosse lubrifie les cheveux dans toute leur longueur, jusqu’aux pointes. Elle est ferme et masse en douceur tout en aidant la pousse de cheveux.

Le bambou

Cette fibre naturelle est appréciée pour son côté soyeux et sa douceur. Les bonnets confectionnés en bambou sont confortables et agréables à porter. La fibre est légère et laisse respirer le cuir chevelu tout en le gardant au chaud.
Pour tout questionnement supplémentaire, n’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous répondre!

AVANT, PENDANT ET APRÈS
LA CHIMIO


En plus de vivre une épreuve parfois difficile , les traitements de chimiothérapie ont souvent comme impact la perte totale ou partielle de la chevelure. Vous trouverez ici quelques trucs et astuces afin de vous préparer à une telle éventualité.
L’activité des glandes sébacées et des papilles est fortement diminuée chez les personnes qui suivent des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Afin que les papilles ne se recroquevillent pas, il faut favoriser l’activité de ces glandes, empêchant ainsi l’affinement des cheveux.




AVANT

le début de la chimiothérapie

  • Prendre des photos de votre chevelure, si vous avez l’intention de porter une prothèse capillaire (perruque), car celles-ci serviront à trouver une prothèse similaire à votre chevelure naturelle;
  • Si vous portez les cheveux longs, nous vous conseillons d’en raccourcir graduellement la longueur, afin de diminuer le choc dû à une perte complète;
  • Vous pourriez vous procurer de manière préventive un ou deux bonnets en bambou (ou conçus dans un autre matériel) pour la conservation de la chaleur, car 45 % de celle-ci se perd par le cuir chevelu;
  • Si souhaité, prévoir l’achat d’une prothèse capillaire en prenant le temps d’essayer plusieurs modèles, puis faire le choix d’une couleur;
  • Ne jamais raser les cheveux trop près de la peau, car cela peut causer de l’inflammation;
  • Se procurer un shampoing pour continuer à nourrir le bulbe du cheveu avant et pendant la chimiothérapie est un choix judicieux;
  • Prévoir un savon doux pour la peau sans résidu, comme par exemple le « Gel douche protecteur Bioplant » est également une bonne idée.

PENDANT

la chimiothérapie

  • Même sans cheveux, il faut continuer de laver le cuir chevelu aux deux jours afin de garder le bulbe en santé. « L’ensemble Bien-Être » de Térapo Médik regroupe des produits de qualité qui sont excellents pour ce faire;
  • Pendant les traitements de chimiothérapie, il est conseillé de poursuivre l’hydratation de la peau du cuir chevelu avec une crème sans sulfate pour ne pas l’agresser;
  • Si vous ressentez de la douleur au niveau du cuir chevelu, il est possible de le pincer entre le pouce et l’index afin d’expulser le cheveu dans l’entonnoir folliculaire, ce qui soulagera grandement la douleur;
  • Il est possible que des ajustements doivent être faits au niveau de la prothèse capillaire (rétrécissement du bonnet de la prothèse, ajustement de la coupe sur l’épaisseur, etc.) Ceux-ci sont parfois inclus avec l’achat, mais sinon, il faut prévoir des frais de spécialistes.

APRÈS

les traitements

  • Un soin en cabine, 30 jours après la fin des traitements peut redonner la souplesse au cuir chevelu et stimulera la repousse des cheveux à l’aide d’acides aminés et de vitamines;
  • Ne faire aucune coloration capillaire avant six mois, ou selon l’avis du médecin;
  • Il est possible qu’un changement se produise au niveau de votre chevelure : plus rêche, frisée, moins de densité sur le dessus de la tête, etc. Si tel est le cas, consulter un spécialiste en trichologie peut aider grandement;
  • Brosser vos cheveux avec une brosse de poils de sanglier activera et nettoiera les résidus du cuir chevelu.

Quelques informations complémentaires


Brosse en poils de sanglier

Cette brosse est composée de fibres naturelles qui absorbent les impuretés du cuir chevelu, soit les squames et le sébum. La brosse lubrifie les cheveux dans toute leur longueur, jusqu’aux pointes. Elle est ferme et masse en douceur tout en aidant la pousse de cheveux.

Le bambou

Cette fibre naturelle est appréciée pour son côté soyeux et sa douceur. Les bonnets confectionnés en bambou sont confortables et agréables à porter. La fibre est légère et laisse respirer le cuir chevelu tout en le gardant au chaud.
Pour tout questionnement supplémentaire, n’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous répondre!

AVANT, PENDANT
ET APRÈS LA CHIMIO

L’activité des glandes sébacées et des papilles est fortement diminuée chez les personnes qui suivent des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Afin que les papilles ne se recroquevillent pas, il faut favoriser l’activité de ces glandes, empêchant ainsi l’affinement des cheveux.



En plus de vivre une épreuve parfois difficile , les traitements de chimiothérapie ont souvent comme impact la perte totale ou partielle de la chevelure. Vous trouverez ici quelques trucs et astuces afin de vous préparer à une telle éventualité.

AVANT
le début de la chimiothérapie

  • Prendre des photos de votre chevelure, si vous avez l’intention de porter une prothèse capillaire (perruque), car celles-ci serviront à trouver une prothèse similaire à votre chevelure naturelle;
  • Si vous portez les cheveux longs, nous vous conseillons d’en raccourcir graduellement la longueur, afin de diminuer le choc dû à une perte complète;
  • Vous pourriez vous procurer de manière préventive un ou deux bonnets en bambou (ou conçus dans un autre matériel) pour la conservation de la chaleur, car 45 % de celle-ci se perd par le cuir chevelu;
  • Si souhaité, prévoir l’achat d’une prothèse capillaire en prenant le temps d’essayer plusieurs modèles, puis faire le choix d’une couleur;
  • Ne jamais raser les cheveux trop près de la peau, car cela peut causer de l’inflammation;
  • Se procurer un shampoing pour continuer à nourrir le bulbe du cheveu avant et pendant la chimiothérapie est un choix judicieux;
  • Prévoir un savon doux pour la peau sans résidu, comme par exemple le « Gel douche protecteur Bioplant » est également une bonne idée.

PENDANT
la chimiothérapie

  • Même sans cheveux, il faut continuer de laver le cuir chevelu aux deux jours afin de garder le bulbe en santé. « L’ensemble Bien-Être » de Térapo Médik regroupe des produits de qualité qui sont excellents pour ce faire;
  • Pendant les traitements de chimiothérapie, il est conseillé de poursuivre l’hydratation de la peau du cuir chevelu avec une crème sans sulfate pour ne pas l’agresser;
  • Si vous ressentez de la douleur au niveau du cuir chevelu, il est possible de le pincer entre le pouce et l’index afin d’expulser le cheveu dans l’entonnoir folliculaire, ce qui soulagera grandement la douleur;
  • Il est possible que des ajustements doivent être faits au niveau de la prothèse capillaire (rétrécissement du bonnet de la prothèse, ajustement de la coupe sur l’épaisseur, etc.) Ceux-ci sont parfois inclus avec l’achat, mais sinon, il faut prévoir des frais de spécialistes.

APRÈS
les traitements

  • Un soin en cabine, 30 jours après la fin des traitements peut redonner la souplesse au cuir chevelu et stimulera la repousse des cheveux à l’aide d’acides aminés et de vitamines;
  • Ne faire aucune coloration capillaire avant six mois, ou selon l’avis du médecin;
  • Il est possible qu’un changement se produise au niveau de votre chevelure : plus rêche, frisée, moins de densité sur le dessus de la tête, etc. Si tel est le cas, consulter un spécialiste en trichologie peut aider grandement;
  • Brosser vos cheveux avec une brosse de poils de sanglier activera et nettoiera les résidus du cuir chevelu.

QUELQUES
informations complémentaires

Brosse en poils de sanglier

Cette brosse est composée de fibres naturelles qui absorbent les impuretés du cuir chevelu, soit les squames et le sébum. La brosse lubrifie les cheveux dans toute leur longueur, jusqu’aux pointes. Elle est ferme et masse en douceur tout en aidant la pousse de cheveux.

Le bambou

Cette fibre naturelle est appréciée pour son côté soyeux et sa douceur. Les bonnets confectionnés en bambou sont confortables et agréables à porter. La fibre est légère et laisse respirer le cuir chevelu tout en le gardant au chaud.
Pour tout questionnement supplémentaire, n’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous répondre!
IÃSO spécialiste en perte de cheveu
Pour connaître les nouveautés, en apprendre davantage sur IÃSO, découvrir notre gamme de produits, nos implications et obtenir de précieux conseils, n’hésitez pas à nous suivre sur les médias sociaux.
Boutique Iãso
640, montée Sainte-Julie, suite C
Sainte-Julie (Québec) J3E 1W8

450 338-9900 | info@boutiqueiaso.com